Matériel nécessaire à la pratique du roller en toute sécurité

 

 

La crosse est constituée d'un manche d'environ 1,50 m pour la plupart des joueurs adultes, présentant un coude à sa base, entre le manche à proprement parler et la palette, large, plate et incurvée vers l'intérieur. La crosse peut être faite de différents matériaux : traditionnellement en bois, on en trouve en fibre de carbone, voire en aluminium, ou en plastique type PVC pour les crosses bon marché.

Le palet est un cylindre dur d'environ 2,5 cm d'épaisseur et de 7,62 cm de diamètre, légèrement rebondi en son centre ou muni de pastilles de roulement. Les bons palets sont fabriqués de manière à rester toujours couchés sur le sol et à ne pas rouler sur leur tranche.

Les rollers de hockey ne possèdent pas de frein. La platine en métal est courte et accueille 4 roues au profil rond. Contrairement aux rollers fitness, de structure droite et à semelle parallèle au sol, les roues sont parfois de tailles différentes (roues arrière de plus grand diamètre que les roues avant, avec 2 ou 3 diamètres de roues par patins), ou alors le patin est légèrement incliné (talon plus haut que la pointe) afin de faciliter les changements brusques de direction et certaines prises d'appui. La chaussure montante est dure afin de protéger des coups de crosse et des tirs, et présente un évasement laissant à la cheville une mobilité accrue. Les rollers de gardien peuvent avoir 5 roues, plus petites et plus dures, pour une meilleure stabilité debout et une mise au sol rapide pour les arrêts, particulièrement pour les gardiens de style papillon.

Les différents éléments de protection sont essentiels afin de se protéger des coups de crosses involontaires, des tirs et des chutes.

L'équipement des joueurs est constitué :

  • des jambières (obligatoires) qui protègent du haut du pied jusqu'au genou inclus. Elles protègent des coups de crosse, des jets de palets et des chutes.
  • une coquille (obligatoire) qui protège essentiellement du palet et des crosses ; pour les femmes, une protection pelvienne est requise.
  • des gants (obligatoire) qui possèdent une large ouverture pour permettre de plier le poignet. Le pouce doit contenir une tige rigide pour protéger des chutes. Identiques aux gants de hockey sur glace, ils sont articulés suivant la structure des phalanges, et contiennent des blocs mobiles de mousse dense protégeant des coups.
  • un casque (obligatoire) avec une grille ou une visière intégrale. Seuls les seniors (nés avant le 1er janvier 1980) sont autorisés à ne pas porter de protection faciale intégrale (source : règles du RILH février 2008).
  • des coudières (obligatoire) qui protègent des chutes et des coups de crosse sur les coudes et les avant-bras.
  • une culotte (facultatif) qui protège le coccyx, les cuisses et les hanches.
  • un protège-dents (facultatif mais recommandé si le casque n'a ni visière intégrale ni grille).
  • unplastron, obligatoire pour les femmes au-dessus de 15 ans ; les épaulières rigides sont désormais interdites car jugées dangereuses lors des chocs accidentels épaule contre tête.

L'équipement du gardien comprend :

  • des bottes,
  • une culotte protégeant les cuisses, les fesses, le coccyx et les hanches,
  • un plastron protégeant le ventre, le torse et les bras,
  • un casque,
  • une mitaine : gant en cuir possédant une "poche" pour attraper le palet en l'air ou le bloquer au sol,
  • un bouclier: gant en cuir protégé par une plaque rectangulaire rigide au-dessus de l'avant-bras,
  • une crosse, plus courte que celles des joueurs et dont la moitié inférieure est plus large (largeur du palet).

Les tenues sont composées d'un pantalon long et d'un maillot à manches longues. Le numéro du joueur doit y être inscrit et être compris entre 00 et 99. Toutes les protections doivent être placées sous la tenue, à l'exception du casque, des gants et des bottes du gardien.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site